JENNIFER HART-SMITH | Tookies 

Faire corps avec la nature

QUEL RAPPORT AVAIS-TU AVEC LA NATURE QUAND TU ÉTAIS ENFANT ?

Un mélange de fascination, de peur et de plaisir. J’ai eu la chance de grandir dans une famille française et australienne qui valorisait la nature. Ils m’incitaient à l’explorer avec les précautions nécessaires. Nous n'avions pas le droit de creuser la terre du jardin pour jouer, en Australie, pour éviter de croiser une "funnel web" (araignée mortelle). Mis à part ça, c'était quartier libre ! La rencontre avec la nature se faisait par le corps, pas par la tête. La pluie était considérée aussi bénéfique que le soleil et la saleté était relative. Ma grand-mère avait un immense jardin. J’ai toujours su que la nature était là bien avant moi, qu’elle avait ses trésors et ses dangers. Je ne l’aimerais pas autant si je n’avais pas construit avec elle ce lien charnel dès l’enfance. C’est pour cela qu’il est difficile de sensibiliser des enfants à l’écologie si on ne leur met pas les pieds dans le sable (le vrai) ou dans la terre. Il faut leur raconter la nature par les sens sinon ça reste un concept abstrait.

 

C'EST  UNE ÉVIDENCE ET UNE RESPONSABILITÉ DE PROTÉGER L'ENVIRONNEMENT ET D'INSPIRER DE NOUVEAUX MODES DE VIE PLUS SAINS ET RESPECTUEUX DE LA NATURE. AS-TU TOUJOURS RÉUSSI À ALLIER VALEURS PERSONNELLES ET VIE PROFESSIONNELLE ?

Pas toujours non et je trouve important de le souligner. Il y a eu des moments de la vie ou ce lien était moins évident. Je pense notamment à des moments de construction comme l’adolescence. Ma grand mère australienne me parlait souvent des fleurs de son jardin mais secrètement je ne pensais qu'à retrouver mes amis. Et j’avais un peu honte de retrouver des fleurs comestibles dans ma lunch box, c’était plutôt perçu comme un signe de bizarrerie à l’école. Puis les premiers dans la vie active, la quête de réussite, rend la nature dissociable. Mais ce lien est revenu de manière urgente, comme une flèche comme. Car devenir mère, m'a fait remettre petit à petit de la distance avec la ville et me remettre au vert. Je suis convaincue que pour protéger la nature, il ne faut pas s’en dissocier. On peut lire tous les livres que l’on veut sur l’écologie, si ça ne passe pas par les sensations du corps, par nos cellule, ça n'agit pas

 

DE QUELLE MANIERE TE SENS-TU LE PLUS CONNECTÉE À LA NATURE ?

Les sens. Il n’y a pas de mémoire plus puissante que l’olfactif. Les larmes peuvent me monter juste parce que pendant une nano seconde un parfum me renvoie à mon enfance. La complexité des émotions qui passent uniquement par les sens est impressionnante. Il n'y a rien d’autre à faire que d’être et ressentir une joie profonde.

 

LE MONDE VA VITE ET NOUS DEMANDE TROP SOUVENT D'OPTIMISER NOTRE TEMPS. LORSQUE LA VIE S'EMBALLE ET QUE TU SENS TON ÉQUILIBRE T'ÉCHAPPER, COMMENT TE RECENTRES-TU ?

C’est un travail de chaque jour. Principalement, j'écoute mon ventre. J’ai fait un burn out il y a deux ans juste après mes études de naturopathie. Aujourd’hui, je reconnais toute suite les signes d'un stress corporel. Il m'est aujourd'hui impossible de refonctionner comme avant, et c’est une chance. Lorsque je commence à ressentir de la noirceur, que je ne supporte plus les gens, les bruits, la pollution... Je sais qu’il est temps d’aller me cacher en Aveyron, me ressourcer les pieds dans l’herbe. Sinon dans mon travail, cela passe par ne plus accepter des délais incompressibles, apprendre à dire non plus souvent et prioriser ma famille, mes enfants. Passer à côté d’opportunités professionnelles n’est plus du tout une angoisse pour moi aujourd’hui.

 

LA TERRE N'EST PAS UNE RESSOURCE INÉPUISABLE, COMMENT CHOISIS-TU LES INGRÉDIENTS AVEC LESQUELS TU TRAVAILLES ?

C’est à la fois simple et compliqué car je chemine dans un métier, la pâtisserie, qui a complètement mis de côté ces réflexions-là. Remettre tout en question, tout à plat par le prisme de la nature, du mieux être et de l’écologie est fascinant mais il y a beaucoup à faire ! La naturopathie m’a donné une base essentielle de réflexion en réintégrant des notions de saison, de terroir, de local, d'humain et de santé. Il est difficile de trouver des ingrédients qui cochent toutes les cases mais déjà remettre du vivant et du bon sens dans mes préparations, choisir des ingrédients les moins transformés et les plus complets possible est une priorité. Il y a des ingrédients qui en terme de nutrition sont très interessants mais écologiquement désastreux. Je déplore cette façon de s’engouffrer dans un ingrédient au profit d’un autre par le seul prisme de la santé, comme si la santé était dissociable de la nature ! Je pense à l’avocat ou la noix de cajou par exemple. On les encense, sans en connaître les moyens de productions qui sont loins de nous, pour vite se rendre compte que c’est en fait un désastre écologique et humain. Un gâteau 100% naturopathique serait 100% coco ? Mais la noix de coco ne pousse pas chez nous, ça n’a donc aucun sens. En France, je préfère à l'huile de coco, celle de colza, de noix ou le beurre clarifié. Le miel ou la mélasse au profit du sucre blanc. Les farines de sarrasin , seigle, orge, chanvre ou riz complet de camargue au profit de la farine de blé. C’est un terrain créatif sans limites. Les anciens le faisait déjà si bien.

 

QUELS RAPPORT ENTRETIENS—TU AVEC LES SAISONS ? 

Les saison c’est l’apprentissage de l’humilité et de la joie en même temps pour moi. Accepter les petites morts de l’hiver, le vide, naviguer et sonder la boue des profondeurs puis renaître et émerger au printemps. Plus jeune, je n’aimais pas vraiment l’hiver et c’est toujours étrangement compliqué pour moi chaque année. Je suis une fille de l'été ! Mais dans mon travail les saisons sont une évidence. 

 

POURQUOI AS-TU ACCEPTÉ DE COLLABORER AVEC LA MAISON E ? 

J'ai accepté d'imaginer cette création d'infusion parce que je suis cliente de la maison E et que j'adore ses produits. Je suis une adepte du solide vaisselle et du Bon Savon. J'aime toute la démarche que Caroline a mis en place. Et l'occasion de travailler les plantes me donne toujours beaucoup de joie !

tookies.fr

J'ai collaboré avec Jennifer pour l'élaboration d'une collection d'infusions pour le shop de printemps 2019