LOLA MATHÉ 

Art sensible

COMMENT AS-TU FAIS TES PREMIERS PAS DANS L'UNIVERS ARTISTIQUE ?

J’ai eu cette chance de grandir bien entourée, avec des parents qui m’ont toujours

poussé à suivre mes envies et transmis ce goût pour la création. Des parents que

le milieu artistique n’effraie pas. Bien sûr, ma pratique a évolué au fil des années.

Ma vision artistique s’est enrichie et structurée ; le chemin n’est pas tout tracé,

je le suis d’une façon assez spontanée, je me laisse porter et je vois où il me mène... 

Je considère ma pratique personnelle créative comme une forme de stimulation

constante, une porte ouverte sur le monde qui m’entoure et sur mes rêveries.

Je m’exprime dans un univers graphique qui se caractérise par la simplicité,

une approche douce et directe des textures et des couleurs.

COMMENT EN ES-TU ARRIVÉE À UTILISER DU CAFÉ DANS TES CRÉATIONS ?

Il y a cette citation qui dit « De la contrainte naît la créativité ». Je crois qu’elle illustre bien mon cheminement vers la pratique du café dans mes créations. C’était en mars 2020, lors du premier confinement, alors que toutes les boutiques d’art étaient fermées, l’Atelier des Beaux-Arts du 20è arrondissement étant fermé, j’avais peu de matériel à ma disposition pour créer : seulement quelques pinceaux, une dizaine de feutres et de vieux tubes de peinture acrylique. J’avais en moi ce désir de créer, mais pas grand-chose sous la main me le permettant... C’est alors que m’est venu l’idée d’utiliser le café. J’ai aussitôt été séduite par ce matériau, à la fois simple dans son utilisation et pourtant riche en sensations. Je le trouve intéressant à travailler, il offre un large panel de nuances, capte et renvoie la lumière, se pare de reflets irisés en fonction de sa densité... Il vit sur le papier.

 

DANS QUEL ÉTAT D'ESPRIT ES-TU QUAND TU PEINTS ?

Avec ma série « Café », j’adopte une démarche plus minimaliste, basée sur l’idée de répétition : le point, la ligne, une couleur. Je suis comme absorbée par ce processus de création, c’est comme un voyage intérieur méditatif. C’est très agréable. Je tente d’insuffler une dimension spirituelle et contemplative à mon travail, détachée de tout intellectualisme. Je fais, c’est instinctif. Je ne cherche pas particulièrement de sens à mes créations. Je préfère me tourner vers la sensation, la simplicité et l’authenticité. J’aime penser chaque œuvre comme une composition scientifique, avec à chacune sa méthode, sa mesure, son rythme et sa lumière.

COMMENT AS-TU TROUVÉ L'INSPIRATION POUR LES ŒUVRES ORIGINALES QUE TU AS RÉALISÉES POUR LA MAISON E ? 

Cela est venu assez naturellement. Les échanges avec Caroline ont été constructifs, nous avons confronté nos visions, nos envies, notre sensibilité... Grâce à leurs teintes brunes, leurs reflets cuivrés, mes illustrations au café incarnent une certaine poésie automnale. A travers les formes abstraites qui se dessinent, on peut alors y voir des gouttes de pluie dansantes sur le papier, les rainures d’un tronc d’arbre, la texture d’une écorce humide... Je pense que chacun est libre de voir ce qu'il veut voir, de ressentir telle ou telle émotion. J'aime l'idée d'une interprétation singulière.

QUE T'INSPIRE LA MAISON E ?

POURQUOI AS-TU ACCEPTÉ CETTE COLLABORATION ?

J’ai justement accepté cette collaboration avec la Maison pour ce qu’elle m’inspire : une certaine douceur, un art de vivre, une poésie, une authenticité, avec laquelle je me sens en phase. Je ne me suis encore jamais rendue sur place, je n’ai pas eu l’occasion de la visiter mais j’ai le sentiment à travers la personnalité de Caroline et des collections qu’elle propose sur le e-shop, de pouvoir ressentir ce lieu paisible, vivant et joyeux où la nature et l’artisanat existent et se répondent en harmonie, au rythme des saisons.

lolamathe.com

Trois créations originales de Lola ont été présentées dans le shop d'automne 2021